Fx Bellamy : « Dans la tradition juive et chrétienne qui a irrigué notre civilisation, la nuit de Pâques est entre toutes la fête de l’espérance »

C’est avec les « lignes lumineuses » de Charles Péguy que François-Xavier Bellamy souhaite à ses fans sur Facebook une très belle fête de Pâques.

Rappelant que la tradition juive et chrétienne « a irrigué notre civilisation », François-Xavier Bellamy place ces célébrations de Pâques, si particulières, sous le signe de l’espérance.

« L’espérance n’est pas une négation de l’épreuve. Elle est la promesse que l’épreuve n’est pas le dernier mot. Que la lumière aura le dessus sur la nuit. »

La référence aux « autres nuits » de Charles Péguy, décédé à l’âge de 41 ans durant la Première Guerre mondiale, n’est pas sans évoquer la situation exceptionnelle de la France. « Nous sommes en guerre », martelait il y a peu le président Emmanuel Macron.

« Tant de fois dans son histoire, notre pays a su faire l’expérience que l’espérance ne déçoit pas ! » 

Tant de guerres, tant d’épreuves, tant d’épidémies traversées sans que l’espérance ne déçoive.

François-Xavier Bellamy a une pensée toute particulière pour ceux qui sont le plus durement touchés par cette crise : les familles endeuillées, les malades, les isolés, les aînés et « tous ceux qui sont à l’oeuvre pour permettre à notre pays de tenir », en commençant par les soignants.

Merci Fx Bellamy pour le partage de ce très beau texte de Charles Péguy, extrait de l’ouvrage « Le Porche du mystère de la deuxième vertu ».

« Il y a un jour de Pâques, un dimanche de Pâques
Une semaine de Pâques
Un mois de Pâques
Pour la montée, pour la remontée de l’espérance charnelle
Comme il y a pour la sève du chêne et du bouleau
Un mois d’avril, un mois de mai. (…)
Et il a dû y avoir quelque chose, dit Dieu, entre nos Français et cette petite Espérance.
Ils y réussissent si merveilleusement.
Il faut qu’il y ait eu quelque accointance.
Quelque accointement.
Qu’il se soit fait quelque accointance entre ce peuple et cette petite Espérance.
Ils y réussissent trop bien.
Il faut qu’ils aient fait entre eux une espèce d’adoption.
Ils ont adopté l’espérance, et l’espérance les a adoptés. »

La rédaction

Image S. Pech / Shutterstock

Tendances

Chaque jour, toutes les infos !

ARTICLES RÉCENTS