Des « sorcières » ont coupé en deux la croix du Pic Saint-Loup

Dans la nuit de dimanche à lundi, la croix du Pic Saint-Loup a été coupée en deux.

La Croix du Pic Saint-Loup trônait sur le premier contrefort avant les Cévennes, jusqu’à ce que, probablement dans la nuit de dimanche à lundi, des vandales en décident autrement.

La croix, haute de 9,50 mètres, a été coupée à sa base, vraisemblablement à l’aide d’un chalumeau. Elle penche désormais dangereusement vers la falaise

Sur place, des tags revendiquent l’action : « le pic laïque », « Witch Power », le pouvoir des sorcières, ou encore « larcin des sorcières hérétiques ». Un balais de sorcière a été déposé à la base de la croix vandalisée.

Interviewé par France 3 Occitanie, un randonneur témoigne de sa stupéfaction.

« Je suis un peu stupéfait, un peu comme tout le monde. S’attaquer à la croix, comme ça, pendant le confinement… Voilà… »

Une autre déplore un tel acte sur « un symbole », ajoutant, « c’est impressionnant ».

La croix du Pic Saint-Loup avait été édifiée en 1911, remplaçant alors une croix en bois, puis connu un premier acte de vandalisme, en 1989.

Mgr Pierre-Marie Carré, archevêque de Montpellier, juge cet acte de vandalisme « inadmissible » et appelle à la « fraternité ».

« La Croix située au sommet du Pic Saint-Loup depuis plus d’un siècle a été abattue. Cet acte de vandalisme nous blesse tous et atteint tout spécialement les catholiques car ils reconnaissent dans la Croix le signe de leur foi.
Tout acte porté contre des signes religieux est inadmissible. Il demande à chacun un sursaut de fraternité.
J’invite aujourd’hui même les catholiques du diocèse de Montpellier à prier devant la Croix du Sauveur. »

Des traces de quad ont été repérées à proximité. Les gendarmes ont ouvert une enquête.

La rédaction

Image : Creative Commons – Wikimedia/Sapin88

Tendances

Chaque jour, toutes les infos !

ARTICLES RÉCENTS